Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 12:31

L'Italie est probablement le pays qui peut le plus se vanter d'avoir été une terre de rois. Revue :

Les rois de Rome :

L'histoire de la Rome antique a commencé par 7 rois. Voici la liste de ces rois et la date de leur règne, en précisant qu'on ne sait pas très bien distinguer pour eux, la part du réel et la part du légendaire :

*Romulus (roi latin) -754/-715

*Numa Pompilius (roi sabin) -715/-672

*Tullus Hostilius (roi sabin) -672/-640

*Ancus Martius (roi sabin) -640/-616

*Tarquin l'Ancien (roi étrusque) -616/-578

*Servius Tullius (roi étrusque) -578/-534

*Tarquin le Superbe (roi étrusque) -534/-509

Sans oublier « l'Aiglon » né aux Tuileries le 20 mars 1811 et décédé à Vienne le 22 juillet 1832. Fils de Napoléon et de Marie-Louise il reçut dès sa naissance le titre de « Roi de Rome » et ce en vertu de l'article 7 du sénatus-consulte du 17 février 1810 sur la réunion des Etats de Rome à l'Empire. De « roi de Rome », il n'en eut que le titre, mais enfin...

Les rois ostrogoths d'Italie :

*Un royaume ostrogoth d'Italie fut fondé par Théodoric le Grand en l'an 493 avec Ravenne pour capitale. Théodoric fut roi jusqu'en 526. De son vivant il se fit élever un mausolée à Ravenne (Mausoleo di Teodorico). Succédèrent à Théodoric comme roi ostrogoths :

*Athalaric de 526 à 534

*Théodat en 535/536

*Vitigès de 536 à 540, année où Ravenne fut prise par Bélisaire général de Justinien empereur byzantin

*Totila qui s'empara de Rome en 546 et fut tué par les Byzantins en 552

*Teias vaincu par les Byzantins en 553, ce fut la fin du royaume ostrogoth d'Italie

Les rois lombards :

*Les Lombards d'origine germanique envahirent l'Italie au VIe siècle. Ils créèrent un royaume dont la capitale fut Milan. Ils ont laissé leur nom à la Lombardie, mais ont conquis une grande partie de l'Italie qu'ils disputèrent d'une part aux Byzantins et d'autre part à la papauté. Avant les Lombards, la Lombardie avait été occupée successivement par les Etrusques, les Gaulois, les Romains, les Ostrogoths et les Byzantins.

*De l'an 561 à l'an 774, 27 rois lombards se succédèrent. Puis Charlemagne s'empara du territoire des Lombards et se fit couronner « roi des Lombards » par l'archevêque de Milan avec la couronne des rois lombards, appelée à tort en France couronne « de fer » des rois lombards. Voir illustration de cette couronne sur la note N°140 http://jean.delisle.over-blog.com/2013/11/2000-ans...de-milan-n-140.html

*Bernard, petit-fils de Charlemagne, succéda comme roi des Lombards de 813 à 817. Son oncle Louis, surnommé « Louis le Pieux » qui avait récupéré le titre d'empereur voulut lui retirer son titre de roi des Lombards pour le donner à quelqu'un d'autre. Bernard se révolta, mobilisa et partit en guerre contre Louis le Pieux. Bernard fut fait prisonnier. Louis le Pieux le condamna à « l'aveuglement par fer incandescent ». Bernard en mourut. Si l'on veut faire de l'humour, noir, on dira que pour mériter son surnom, Louis aurait mieux fait de faire empaler ses ennemis, il aurait alors été surnommé « Louis le pieu »

Royaume « lombard-vénitien » :

Vit le jour à compter du 7 avril 1815. Ce royaume fut totalement sous la dépendance de l'Autriche. Ce royaume perdit la Lombardie après la guerre, en 1859, contre le royaume de Sardaigne soutenu par la France de Napoléon III puis perdit la Vénétie suite à la guerre contre la Prusse et l'Italie en 1866 ; ce qui mit fin à ce royaume. Trois empereurs d'Autriche cependant eurent le titre de roi du royaume lombard-vénitien : François 1er de 1815 à 1835, Ferdinand de 1835 à 1848 et François-Joseph de 1848 à 1866.

Royaume de Sicile :

La situation est très complexe pour ce qui concerne la Sicile parce qu'il y eut plusieurs royaumes avec des contours et appellations différentes : royaume de Sicile, royaume de Naples et de Sicile, royaume des deux Siciles … et encore plus de dynasties qui se succédèrent : les Normands, la Maison d'Anjou, les Anjou-Durazzo, la maison d'Aragon, les Trastamare, les Hohenstaufen, les Bourbons de France, ceux d'Espagne, les Habsbourgs …. Même le duc de Savoie Victor-Amédée 1er devint roi de Sicile de 1713 à 1720.

Le premier qui eut le titre de roi de Sicile est le Normand Roger II qui fut couronné le 25 décembre 1130 en la cathédrale de Palerme par le pape (pape pour les uns anti-pape pour d'autres) Anaclet II qui lui décerna le titre de « roi de Sicile, de Pouilles, de Longobardie et d'Afrique »

En tout il y eut une quarantaine de rois de Sicile mais sans compter les doublons lorsqu'il y eut en même temps un roi à Naples et un en Sicile.

En tout état de cause le royaume de Sicile prit fin lorsque Garibaldi annexa la Sicile et tout le sud de l'Italie au royaume de Sardaigne au moment où le titre officiel était « royaume des deux Siciles ». François II le dernier roi et la reine Marie Sophie de Bavière furent assiégés dans Gaète du 13 novembre 1860 au 13 février 1861. Ils s'exilèrent.

Royaume de Naples :

Si Naples et la Sicile vécurent longtemps sous la même souveraineté, il y eut des périodes de séparation, les voici :

*de 1282 à 1442, 12 souverains se succédèrent avec comme titre « roi de Naples »

*de 1458 à 1504 : 6 souverains

*de 1713 à 1720 : 2 souverains

*de 1806 à 1815 : 2 souverains (Joseph Bonaparte puis Murat)

La complexité des situations révèle que le sud de l'Italie, comme de reste d'ailleurs, fut un enjeu entre les puissances constituées et fut la cause (ou le prétexte) à de nombreuses guerres.

Royaume de Sardaigne :

La Sardaigne fut successivement occupée par les Phéniciens, Carthage, Rome, les Vandales, Byzance...

A partir de l'an 851 l'île divisée en 4 fut gouvernée par 4 rois (Giudici), occupée par les Arabes de 1015 à 1017 puis sous la dépendance de Pise et Gênes.
Le 4 avril 1297, le pape Boniface VIII créa un royaume de « Sardaigne et de Corse » qui fut rattaché au royaume d'Aragon en 1419, au royaume d'Espagne en 1479, à l'Autriche de 1708 à 1717 puis à nouveau à l'Espagne jusqu'au traité de Londres du 8 août 1720 qui attribua la Sardaigne à la Maison
de Savoie.

8 rois de Sardaigne se succédèrent alors. Voir la liste sur la note N°66 http://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-de-la-maison-de-savoie-59295182.html

Les rois des Romains :

Henri II fut couronné roi de Germanie à Mayence le 7 juin 1002. Le 8 septembre de la même année il se faisait sacrer « roi des Romains » à Aix-la-Chapelle avec la couronne « de fer » des rois Lombards. Tous les empereurs du Saint Empire romain germanique eurent ensuite le titre de « roi des Romains », une cinquantaine en tout.

Le titre disparut en même temps que le Saint empire romain germanique lorsque Napoléon y mit fin en 1806. A noter que les « Rois des Romains » sont quelquefois appelés « rois d'Italie ».

Le royaume d'Etrurie :

Un royaume d'Etrurie fut créé par le traité d'Aranjuez du 21 mars 1801 avec comme capitale Florence et correspondait grosso-modo à la Toscane. Louis de Bourbon (branche espagnole) fut nommé roi. A sa mort en 1803, c'est son épouse Marie-Louise de Bourbon qui assura la régence jusqu'en 1807 date où Napoléon annexa directement la Toscane à la France

Les rois d'Italie :

*Carloman, né en 777, fils de Charlemagne, fut le premier à porter le titre de « roi d'Italie » Il fut couronné à Rome le 15 avril 781, par le pape Adrien 1er, et à cette occasion prit le nom de « Pépin d'Italie ». Il régna effectivement après plusieurs conquêtes et mourut à Milan le 8 juillet 810. A sa suite, une quinzaine de rois eurent le titre de « rois francs d'Italie » jusqu'en l'an 951 date à laquelle l'empereur germanique Othon 1er récupéra le pouvoir.

*Il fallut ensuite attendre Napoléon pour avoir un nouveau « roi d'Italie ». Voir la fiche N°22 http://jean.delisle.over-blog.com/article-l-italie-sous-napoleon-1er-61707999.html

*Puis l'unité italienne et le royaume d'Italie furent proclamés à Turin le 17 mars 1861 suite aux victoires sur les Autrichiens et 4 rois d'Italie se succédèrent jusqu'à la proclamation de la République italienne en juin 1946. Voir fiche N°66 http://jean.delisle.over-blog.com/article-histoire-de-la-maison-de-savoie-59295182.html

Après la proclamation de 1861, il fut dit : "Fatta l'Italia; bisogna fare gli Italiani" (l'Italie est faite, il reste à faire les Italiens)

Conclusions :

Après la chute de l'empire romain d'Occident, il fallut 14 siècles à l'Italie pour refaire son unité. L'Italie fut complètement morcelée. Cette note ne prend en compte que les rois mais il y eut bien d'autres souverainetés dans les marquisats, les comtés, les duchés sans oublier les doges, les podestats etc.

Certains titres (roi de Rome, rois des Romains...) n'eurent pas de traductions concrètes sur le terrain, mais ils révèlent la trace laissée par la Rome antique dans l'histoire. Faute de disposer de la couronne de César ou de celle d'Auguste, Charlemagne, Charles Quint, Napoléon et les empereurs germaniques se firent sacrer avec la couronne des rois lombards.

Toutes les souverainetés se firent la guerre : Venise contre la Lombardie, Gênes contre Pise etc etc etc. En outre quel roi de France, quel roi d'Espagne, quel empereur ne rêva pas de mêler son grain de sel aux affaires italiennes ? Le résultat est qu'il y eut en Italie des guerres dans tous les coins et de tous les temps. Malgré la division, malgré les ravages des batailles et du flux et reflux des armées, il y eut des splendeurs en Italie à Venise, à Florence etc etc et l'Italie fut souvent à la tête de l'art !

Sacrés Italiens ! Et peut-être surtout sacrées Italiennes. A la lecture des pertes romaines dans les batailles, j'ai pensé, il y a déjà longtemps, que les Romaines durent être particulièrement fécondes pour assurer la relève et la gloire de Rome. Il en fut probablement de même durant les siècles qui suivirent.

J.D. 17 décembre 2014

drapeau du royaume de Sardaigne de 1851 à 1861 et billet de 10 lires de 1939, montrant la croix de Savoie
drapeau du royaume de Sardaigne de 1851 à 1861 et billet de 10 lires de 1939, montrant la croix de Savoie

drapeau du royaume de Sardaigne de 1851 à 1861 et billet de 10 lires de 1939, montrant la croix de Savoie

parenté entre Humbert 1er et Margherita

parenté entre Humbert 1er et Margherita

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 18:43

Selon Plutarque, c'est le 21 avril de l'an 753 avant notre ère que Romulus traça, sur la colline du Palatin à Rome, le sillon qui devait délimiter l'enceinte de la nouvelle cité. C'est au pied de cette colline que les jumeaux abandonnés aux flots du Tibre, avaient été rejetés et allaités par une louve, selon la légende.

Plutarque est un historien né en Grèce, à Chéronée (région de Delphes) vers l'an 65 au premier siècle de notre ère et mort vers l'an 125. Il est surtout connu pour avoir écrit un grand nombre de biographies de personnages célèbres, parmi ceux dont il pouvait avoir connaissance à son époque. L'originalité de Plutarque est d'avoir associé des hommes célèbres deux par deux, un Grec et un Romain, dans des « vies parallèles ». Au cours de sa vie, Plutarque acquit la citoyenneté romaine, si bien que certains le classent parmi les historiens romains, d'autres, parmi les Grecs.

Parmi ses biographies parallèles, il y a celle de Romulus, le Romain comparé à Thésée l'Athénien.

Dans la vie de Romulus, Plutarque écrit (en 12) que la fondation de Rome eut lieu « le onzième jour des calendes de mai (mois consacré à la déesse Maia dans l'antiquité, déesse connue aussi bien des Grecs que des Romains) dans la troisième année de la sixième olympiade. Les olympiades avaient lieu tous les 4 ans, et la première en l'an 776 avant notre ère. Ce qui donne l'an 753 avant notre ère pour la fondation de Rome. Les calendes chez les Romains se décomptaient avant le mois à venir. Tous les historiens sont d'accord sur cette date du 21 avril -753, mais qu'ils appellent justement « date de la fondation légendaire de Rome ». Le mot légendaire voulant bien dire ce qu'il veut dire.

Nous ne savons pas si les jumeaux Rémus et Romulus ont réellement existé, mais ils font partie de l'histoire romaine, comme la guerre de Troie fait partie de l'histoire grecque ou comme Abraham ou Moïse font partie de l'histoire des Hébreux. Sur mon blog, j'ai déjà partiellement traité du sujet de la fondation de Rome; voir : « Les Républiques romaines », « César et les 4 Julia » et « L'empire romain le 4 septembre de l'an 476 ».

Après avoir tué son frère Rémus, Romulus gouverna seul. Il accueillit tous les aventuriers et hors-la-loi en quête d'une patrie. Il étendit d'abord son domaine de la colline du Palatin à la colline du Capitole. Cette première communauté manquant de femmes, ils enlevèrent des femmes chez le peuple le plus proche : les Sabins qui occupaient un espace plus vaste au nord-est de Rome dont la colline du Quirinal. Cet enlèvement et ses suites furent décrits par plusieurs auteurs antiques dont Tite-live (Histoire romaine I-9/13), Denys d'Halicarnassse (antiquités romaines II-30) et Plutarque (Vie de Romulus 14 à 19, où, citant 2 autres auteurs, il indique que 527 femmes furent enlevées ou 683, puis en 35 où il indique que les Romains enlevèrent « près de 800 femmes »). En 15, on apprend que l'enlèvement des Sabines eut lieu le 21 août -753. Cet événement a inspiré de très nombreux artistes à travers les siècles. Parmi les peintres, citons Rubens, David, Nicolas Poussin, Picasso etc etc. L'enlèvement des Sabines entraîna des guerres, les premières guerres de Rome, avec les peuples voisins dont bien sûr les Sabins. Sur l'intervention des Sabines, Romains et Sabins firent la paix, devinrent un même peuple, partagèrent le pouvoir et les femmes. Romulus le Romain et Tatius le Sabin devinrent rois en même temps. Mais après l'assassinat de Tatius, Romulus resta seul maître de la place. Ces premières guerres lui permirent déjà d'agrandir le territoire de Rome. Il gouverna conseillé par un Sénat. Le premier Sénat romain eut 100 membres, les chefs de famille des 100 premières familles considérées comme ayant fondé Rome. Durant des siècles, les nobles romains revendiqueront tous un ancêtre parmi ces « fondateurs ». Jules César par exemple se prétendra descendant de Romulus. Le règne de Romulus est réputé avoir duré 38 ans, donc jusqu'en l'an 715 avant notre ère. Lui succédèrent, d'abord 3 rois sabins puis 3 rois étrusques. L'histoire de Rome commence donc avec la royauté et 7 rois (sur le site aux 7 collines). A travers leurs extensions successives, les Romains récupèrent les connaissances des autres peuples dans tous les domaines, y compris en matière de guerre et d'armement.

*Numa Pompilius: Après Romulus, Numa devint roi. C'était un Sabin gendre de Tatius (celui qui avait été assassiné...fort opportunément pour Romulus qui refusa de poursuivre les assassins de Tatius, et Plutarque d'écrire en 23 : « cette conduite fit soupçonner et dire qu'il était bien aise d'être débarrassé de son collègue »). Numa gouverna durant 43 années (de -715 à -672). Il n'y eut pas une seule guerre durant son règne, le seule période aussi longue de toute l'histoire romaine sans guerre. Car même au temps de ce qui fut appelé la « pax romana », si il n'y eut pas de guerres à l'intérieur de l'empire, celles-ci se poursuivirent à l'extérieur avec les Germains de l'autre côté du Rhin, les Daces par delà le Danube, les Parthes ou Perses à l'est de l'Euphrate etc etc.

Numa prétendit avoir des entretiens avec la nymphe « Egérie » qui lui conseillait ce qu'il fallait faire pour gouverner. Plutarque n'est pas dupe et dans la vie de Numa, il écrit en 4-12 : « Numa et les personnages du même genre, ayant à manier des foules difficiles à contenir et à satisfaire et apportant de grandes nouveautés dans l'Etat, ont feint qu'ils tenaient de la divinité leurs projets, qui devaient apporter le salut à ceux-là mêmes à qui ils en faisaient ainsi accroire ». Pour ceux que la question intéresse, dans ce même chapitre, Plutarque récapitule tout ce qui était connu de son temps comme croyances dans des rapports entre des humains et des divinités. Il y en eut beaucoup. Numa créa le calendrier et organisa les sacerdoces.

*Tullus Hostilius: troisième roi de Rome de -672 à -640, lui aussi Sabin. Ce ne fut pas un pacifique comme Numa. Il fit la guerre à la cité d'Albe. Cette cité aurait été fondée, selon la légende par Ascagne fils du Troyen Enée. Elle était située à 20 kms au sud-est de Rome sur l'emplacement de l'actuel Castel-Gondolfo. Les Romains furent vainqueurs et la cité d'Albe fut détruite. C'est durant cette guerre que se situe le célèbre épisode du combat des Horaces (les Romains) contre les Curiaces (les Albins)

*Ancus Martius: quatrième roi de Rome de -640 à -616 et troisième roi Sabin à succéder à Romulus. Il fut un bâtisseur qui étendit l'urbanisation de Rome au delà du Tibre, créa le port d'Ostie

*Tarquin l'Ancien: premier roi de Rome de -616 à -578 d'origine étrusque. Il apporta à Rome les connaissances et rites étrusques. Son origine ne l'empêcha pas de faire la guerre y compris aux Etrusques. Il fit construire à Rome le Forum, le Grand Cirque, les égouts etc. Il mourut assassiné.

*Servius Tullius: roi de Rome de -578 à -534, lui aussi d'origine étrusque. Il établit la première constitution de Rome. Etendit l'aire urbaine de Rome en faisant construire une nouvelle enceinte de la ville. Il meurt assassiné par son gendre qui prend sa place.

*Tarquin le Superbe: Arrivé au trône par un assassinat, il s'y maintint par la violence et la guerre. Son fils Sextus viola une citoyenne romaine nommée Lucrèce, épouse de Tarquin Collatin. Lucrèce révéla le viol à son mari et se suicida. Tarquin Collatin aidé de son cousin Junius Brutus ameuta le peuple de Rome qui chassa le Roi Tarquin le Superbe et proclama la République romaine en -509. Tarquin Collatin et Junius Brutus en devinrent les deux premiers Consuls. Le viol de Lucrèce inspira les artistes autant que l'enlèvement des Sabines. Shakespeare y consacra une tragédie, Le Titien, Tintoret et beaucoup d'autres des tableaux.

Cette République dura 482 années parmi les plus glorieuses de l'histoire de Rome. Ce fut la période de la conquête du monde. La république romaine prit fin avec le début de l'empire romain que tous les historiens situent en -27 lorsque Octave, après avoir vaincu Antoine et Cléopâtre, reçut tous les honneurs, tous les pouvoirs et tous les titres dont celui d'Auguste qui deviendra son nom.

J.D. 19 octobre 2012

 

Nota : on notera qu'entre les 7 rois de Rome, leur existence, leurs activités supposées et le récit qui put en être fait, il s'écoula plusieurs siècles. Ainsi, au cinquième siècles avant J.C. (c'est-à-dire 3 siècles après la fondation légendaire de Rome), Hérodote, "le père de l'Histoire", ne parle ni de Rome ni des Romains. Au siècle suivant, Aristote ou Platon n'en parlent pas plus. Il est donc difficile de faire la part entre la réalité ("il n'y a pas de fumée sans feu"), la légende et le récit symbolique.

 

temple d'Auguste et de Livie à Vienne (38), photo J.D. 15 mars 2014

temple d'Auguste et de Livie à Vienne (38), photo J.D. 15 mars 2014

tableau de l'origine légendaire de Rome

tableau de l'origine légendaire de Rome

Partager cet article
Repost0