Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2021 1 27 /09 /septembre /2021 13:31

Une tourte toscane N°709

 

Bianca Cappello naquit à Venise en 1548. En 1565, elle s’enfuit de Venise avec Pietro Bonaventuri son amant.

Ils trouvèrent refuge à Florence où Bianca devint rapidement la maîtresse de Francesco de Médicis (1541/1587 ; fils de Cosme 1er ) et Grand-Duc de Toscane. La Toscane était devenue un Grand-duché lorsque le pape Pie V donna le 27 août 1569 le titre de Grand-Duc à Cosme 1er, père de Francesco.

Francesco de Medicis fut marié avec Jeanne d’Autriche (1547/1578) fille de Ferdinand 1er empereur du Saint Empire romain germanique.

Pour rencontrer plus facilement sa maîtresse, Francesco acheta une villa à Bianca, proche du palais Pitti. Cette villa est aujourd’hui située via Maggio au N° 26 et porte l’appellation « palazzo Bianca Cappello » dans les guides touristiques.

La maîtresse prit rapidement le pas sur l’épouse et pour asseoir plus sûrement son autorité, avec la complicité d’une gouvernante, elle simula une grossesse puis un accouchement dans la nuit du 29 au 30 août 1576 et offrit un fils au Grand Duc, alors que ce garçon était né quelques heures auparavant d’une autre femme. Le Grand Duc y crut ou feignit d’y croire ?

Entre temps, Pietro Bonaventuri, l’amant vénitien de Bianca, fut assassiné et Jeanne d’Autriche décéda de mort naturelle semble-t-il, le 10 avril 1578.

Francesco de Médicis épousa alors rapidement Bianca Cappello qui devint ainsi Grande-Duchesse de Toscane. Elle était parvenue à ses fins. Craignant que la gouvernante qui l’avait aidée dans le simulacre de naissance puisse la dénoncer, Bianca chargea 2 exécuteurs de la supprimer. Blessée mortellement la gouvernante eut le temps de parler avant de rendre son dernier soupir. Ses paroles parvinrent aux oreilles du cardinal Ferdinand de Médicis, frère du Grand-Duc et qui était par conséquent devenu le beau-frère de Bianca Cappello.

Bianca comprit qu’elle était démasquée par le cardinal son beau-frère et décida de le supprimer. Voici la relation de l’événement rapportée par Alexandre Dumas dans « Une année à Florence » (texte publié en 1851) :

«Le jour même de l’arrivée du cardinal (le 19 octobre 1587), Bianca, qui savait que le cardinal aimait les tourtes confectionnées d’une certaine façon, voulut en préparer une elle-même. Le cardinal apprit par le grand-duc Francesco cette attention de sa belle-sœur, et comme il n’avait pas une confiance bien profonde dans sa réconciliation avec elle, cette gracieuseté de sa part ne laissa pas de l’inquiéter. Heureusement le cardinal possédait une opale qui lui avait été donnée par le pape Sixte-Quint, et dont la propriété était de se ternir quand on l’approchait d’une substance empoisonnée. Le cardinal ne manqua point d’en faire l’épreuve sur la tourte préparée par Bianca. Ce qu’il avait prévu arriva. En approchant de la tourte, l’opale se ternit, et le cardinal déclara que toute réflexion faite, il ne mangerait pas de tourte. Le duc insista un instant. Voyant que ses instances étaient inutiles : Eh bien ! Dit-il en se retournant vers sa femme, puisque mon frère ne mange pas de son plat favori, j’en mangerai, moi, afin qu’il ne soit pas dit qu’une grande-duchesse se sera faite pâtissière inutilement ; et il se servit un morceau de tourte. Bianca fit un mouvement pour l’en empêcher, mais elle s’arrêta. La position était horrible : il fallait ou qu’elle avouât son crime ou qu’elle laissa son mari mourir empoisonné. Elle jeta un coup d’œil rapide sur sa vie passée...sa décision fut rapide… elle coupa un morceau de tourte pareil à celui qu’avait pris le grand-duc, lui tendit la main, et mangea de l’autre en souriant le morceau empoisonné. Le lendemain Francesco et Bianca étaient morts... »

Le cardinal Ferdinand de Médicis abandonna alors les ordres et devint Grand-Duc de Toscane. Il épousa en 1589 Christine de Lorraine petite-fille de Catherine de Médicis et du roi de France Henri II ; et maria sa nièce Marie de Médicis avec le roi de France Henri IV.

Ferdinand est surtout connu pour les « leggi livournine », ensemble de lois qui donnèrent le statut de port franc à la ville de Livourne. Dans cette ville, piazza Micheli, un monument dit des 4 Maures (I quattro Mauri) est dédié à Ferdinand et aux victoires de sa flotte sur les barbaresques en Méditerranée.

La scène de la tourte se déroula dans une villa construite dans les années 1480 à la demande de Laurent de Médicis surnommé Laurent le Magnifique. La villa se trouve à Poggio a Caiano, ville qui a aujourd’hui dans les 10.000 habitants et qui est située à l’ouest de Florence et au sud de Prato. Voir illustration, emprunt à alamy stock photo.

J.D. 27 septembre 2021

Une tourte toscane N°709
Partager cet article
Repost0