Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 10:49

La légion romaine N°732

 

1 légion = 10 cohortes = 6.000 hommes commandés par 6 tribuns

mil itaires

1 cohorte = 3 manipules = 600 hommes

1 manipule = 2 centuries = 200 hommes

1 centurie = cent hommes commandés par un centurion

 

à la légion furent adjoints :

*une cavalerie légionnaire de 10 turmes de 3 décuries soit 300 cavaliers

*puis une légion auxiliaire composée de recrues prises dans les territoires conquis

 

 

l’engagement dans le légion était pour 20 ans. Les légionnaires recevaient une solde et un pécule à la fin de leur service, quelques fois des attributions de terre.

L’étape de déplacement était de 25 kms avec 40 kgs de bagages (dont provisions, armes, outils…)

à chaque étape, le camp était construit selon une disposition immuable.

Pour permettre le déplacement rapide des légions, un réseau de voies fut construit ; en tout 90.000 kms de routes romaines. La plus ancienne de ces voies romaines fut la route qui reliait Rome à Brindisi au sud de l’Adriatique. Aujourd’hui, elle est appelée la « via Appia Antica ». Elle fut commencée en l’an 312 avant Jésus-Christ. C’est le long de cette route que furent crucifiés, en 71 avant Jésus-Christ, quelques 6000 esclaves qui avaient rejoint Spartacus. Le long de la même route se trouvent des catacombes ainsi que le tombeau de Romulus.

Auguste, le premier empereur (de -27 à +14) avait fixé les limites de l’empire au Sahara au sud, à l’Atlantique à l’ouest, au Rhin et au Danube à l’est et au nord. Pour les Romains, tout ce qui se trouvait à l’est du Rhin et au nord du Danube, était considéré comme espace barbare ; ce fut d’ailleurs de cet espace que vinrent toutes les invasions.

Trajan (empereur de 98 à 117) étendit le domaine de Rome au-delà du Danube mais son successeur (Hadrien empereur de 117 à 138) ramena l’empire aux limites d’Auguste.

Pour protéger l’empire, à partir de l’an 155, les Romains fortifièrent leurs frontières par une sorte de muraille de Chine ou de ligne Maginot qui fut appelé le « limes ». Il s’étendit sur environ 5.000 kms.

Des portions visibles encore en Allemagne furent classées au patrimoine Unesco en 2008 tandis que des restes du mur d’Hadrien (qui s’étendait sur 118 kms en Grande-Bretagne) furent classés en 1987 et les restes du mur d’Antonin (qui s’étendait sur 60 kms en Grande-Bretagne) furent classés en 2005.

Des légions furent cantonnées près des frontières. Ainsi, au troisième siècle, on comptait : 4 légions à la frontière du Rhin, 12 à celle du Danube, 10 au Proche-Orient, 1 en Egypte, 1 en Afrique, 3 en Bretagne (actuelle Grande-Bretagne), 1 en Italie et une en Tarraconaise (ancienne province romaine qui occupait une partie de la péninsule ibérique).

Cela n’empêcha pas les invasions ; on note spécialement que le 31 décembre de l’an 406, le Rhin étant gelé, des hordes venues de Germanie (estimées à 400.000) envahirent l’empire qui alla de pire en pire et prit fin pour sa partie occidentale en septembre de l’an 476.

On trouvera en illustration une catapulte romaine (engin de siège)

J.D. 7 juillet 2022

 

 

La légion romaine N°732
Partager cet article
Repost0

commentaires