Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2022 4 10 /11 /novembre /2022 12:30

Égyptologie, les grandes étapes N°737

 

L’antique civilisation égyptienne dura pratiquement 4000 ans. Durant les quinze premiers siècles, protégée par le désert sur 3 côtés et par la mer sur le quatrième, l’Égypte fut épargnée par les invasions.

Les Hyksos qui avaient inventé la roue furent les premiers envahisseurs vers l’an -1785. Ils furent suivis par les rois de Napata (du pays de Kouch, ancien nom de l’actuel Soudan), puis par les Assyriens, les Perses, les Grecs (Alexandre), puis les Romains qui annexèrent l’Égypte après la mort de Cléopâtre.

Mais toutes ses invasions ne modifièrent en rien la vie des Egyptiens. Ce fut l’invasion arabe en 639 qui imposa la langue arabe, l’écriture arabe (empruntée aux Nabatéens au quatrième siècle), l’architecture et surtout l’islam. En prime, lentement mais sûrement les sables du désert recouvrirent nombre de témoignages de l’antique civilisation. Il fallut attendre le dix-huitième siècle pour que le monde redécouvre cette antique civilisation. En voici les principales étapes :

 

*15 janvier 1759 : ouverture du British Museum à Londres ;

*2 juillet 1798 : débarquement de Bonaparte et de son armée à Alexandrie.

*15 juillet 1799 : le lieutenant Bouchard découvre la pierre de Rosette (dans le delta du Nil) ; elle pèse 762 kgs.

*1809 : première édition de la « Description de l’Égypte, publiée sous les ordres de Napoléon Bonaparte » ; œuvre des scientifiques qui accompagnèrent l’expédition d’Égypte de 1798 à 1801.

*septembre 1822 : Jean-François Champollion parvient à comprendre les hieroglyphes.

*1824 : ouverture du musée égyptien de Turin

*15 décembre 1827 : ouverture du département égyptien au musée du Louvre

*1828 : inauguration du musée égyptien de Berlin

*25 octobre 1836 : érection de l’obélisque de Louxor place de la Concorde à l’emplacement où se trouvait la guillotine.

*1er juin 1858 : Auguste Mariette est nommé premier directeur du musée égyptien du Caire

*1872 : ouverture du Metropolitan à New-York avec un important département consacré à l’Égypte.

*1881 : découverte de la momie de Ramsès II dans la vallée des rois.

*1892 : ouverture du musée Pétrie à Londres (musée d’égyptologie).

*1897 : découverte de la palette de Narmer dans un temple dédié à Horus

*6 décembre 1912 : découverte du buste de Néfertiti à Tell-el-Amarna (conservé au musée de Berlin)

*4 novembre 1922 : découverte du tombeau de Toutankhamon par Howard Carter et lord Carnavon.

*22 septembre 1968 : inauguration des temples d’Abou-Simbel suite à la construction du barrage d’Assouan ;

*16 octobre 2002 : inauguration de la nouvelle grande bibliothèque d’Alexandrie construite à l’emplacement de l’antique

*octobre 2018 : premiers essais sur l’aéroport « Le Sphinx » construit entre Le Caire et Alexandrie à 45 kms des 3 grandes pyramides.

*22 octobre 2021 : inauguration du jardin dédié à Auguste Mariette à Boulogne-sur-Mer avec un obélisque et une pyramide

*novembre 2022 : inauguration du nouveau grand Musée égyptien construit à 2 kms des grandes pyramides et de l’aéroport Le Sphinx.

On trouvera en illustration la nouvelle bibliothèque Alexandrina construite sur 7 niveaux dont 4 sous le niveau de la mer.

j.D. 10 novembre 2022

L'Egyptologie N°737
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 13:06

L’expédition d’Égypte N°736

*début mars 1798 : le Directoire décide une expédition en Égypte sous la direction de Bonaparte.

*19 mai 1798 : la flotte française part de Toulon

*10 juin 1798 : prise de Malte

*2 juillet 1798 : débarquement à Alexandrie

*21 juillet 1798 : bataille des Pyramides. L’histoire a retenu que l’armée française eut 30 morts contre 10.000 chez les ennemis (Mameluks, fellahs égyptiens et Arabes)

*24 juillet 1798 : entrée de Bonaparte au Caire

*1-2 août 1798 : destruction de la flotte française à Aboukir par les Anglais

*9 septembre 1798: l’empire ottoman déclare la guerre à la France

*10 mars 1799 : Dolomieu et le général Dumas (en désaccord avec Bonaparte) quittent l’Égypte.

*19 juillet 1799 : découverte de la pierre de Rosette

*23 août 1799 : Bonaparte quitte l’Égypte et laisse le commandement à Kléber

*14 juin 1800 : assassinat de Kléber ; il est remplacé par Menou

* 27 juin 1801 : capitulation de l’armée française.

*1809 : première publication de la « Description de l’Égypte »


 

Des Savoyards en Égypte

*Claude-Louis Berthollet : né  à Talloires le 9 novembre 1748 ; chimiste. Participa à l’expédition d’Égypte. Fut élu vice-président de l’institut d’Egypte le 20 août 1798. Il quitta l’Égypte en même temps que Bonaparte le 23 août 1799. Il mourut le 6 novembre 1822.

*Jean-Jacques Perret : né à Aix-les-bains le 25 janvier 1762. Naturaliste, il s’embarqua pour l’Égypte en 1795 où il apprit l’arabe. Il fut recruté en 1798 par Bonaparte comme interprète. Il rentra en France en 1811. Il mourut le 26 mars 1836. A donné son nom à un collège d’Aix-les-Bains.

On trouvera en illustration un tableau de 1810 d’Antoine-Jean Gros sur la bataille des pyramides .

J.D. 7 octobre 2022


 

L'expédition d'Egypte N°736
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 10:03

Égypte antique N°735

 

I) pharaons les plus connus :

*Narmer : roi du sud qui unifia l’Égypte vers l’an -3000

*Djoser (ou Djeser) : IIIe dynastie ; régna de -2691 à -1625. C’est pour lui qu’Imhotep fit construire la pyramide à degrés de Saqqarah, plus ancien monument en pierres conservé au monde.

*Khéops : IVe dynastie, aurait régné 25 années autour des années -2600. C’est pour lui qu’a été construite la plus grande pyramide du plateau de Gizeh.

*Khéphren : fils de Khéops ; règne de -2518 à -2492 ; a lui aussi sa pyramide sur le plateau de Gizeh et sa tête a servi de modèle à celle du sphinx.

*Mykérinos : fils de Khéphren et petit-fils de Khéops ; règne de -2490 à -2473 ; a la plus petite des 3 grandes pyramides du plateau de Gizeh. Une tête de Mykérinos en albâtre découverte en 1908 se trouve au musée de Boston. En 1830, un Anglais qui avait pénétré la pyramide, récupéra le sarcophage de Mykérinos et l’envoya à Londres ; mais le navire le transportant coula durant la traversée.

*Pépi II : pharaon de la sixième dynastie ; aurait eu le règne le plus long de l’histoire de -2246 à -2152 (de 6 ans à 100 ans).

*Hatchepsout : première femme à devenir pharaon(e) de -1479 à 1457 (dix-huitième dynastie).

*Thoutmosis III : pharaon conquérant de -1457 à -1425 ; étendit les frontières de l’Égypte jusqu’à l’Euphrate.

*Aménophis IV : pharaon de la dix-huitième dynastie ; régna vers 135

5/1337. Institua un culte monothéiste et prit le nom d’Akhenaton. Eut la célèbre Néfertiti pour épouse. La tête de Néfertiti (exposée au musée de Berlin) fut retrouvée le 6 décembre 1912 à Tell-el-Amarna où Aménophis IV eut sa capitale

*Toutânkhamon : d’abord appelé Toutânkaton à la cour d’Aménophis IV, il changea son nom lorsque les prêtres le récupérèrent pour la religion d’Amon. Il régna de -1333 à -1324. Sa tombe fut découverte le 4 novembre 1922 par Howard Carter et lord Carnavon. Un réplique de son tombeau a été inaugurée en Égypte le 30 avril 2014 à l’emplacement où Carter avait son logement.

*Ramsès II : XIXe dynastie, régna de -1314 à -1236. Est célèbre pour sa victoire sur les Hittites en 1299 (à Qadesh sur l’Oronte dans l’actuelle Syrie) et pour la construction des temples d’Abou-Simbel. Une statue de Ramsès II de 12 mètres de haut va accueillir les visiteurs au nouveau musée national égyptien qui devrait ouvrir ses portes en novembre 2022. Néfertari fut l’épouse préférée de Ramsès II. Elle est représentée à Abou-Simbel. Sa tombe fut retrouvée en 1904 dans la vallée des reines.

La momie de Ramsès II arriva en France le 26 septembre 1976 pour traitement de conservation avant retour en Égypte. C’est probablement durant le règne de Ramsès II que se situe l’histoire de Moïse.

*Nékao II : pharaon de la XXVIe dynastie ; règne de -610 à -595 ; a lancé la construction d’un canal reliant le Nil à la mer Rouge ainsi qu’une expédition maritime qui a fait le tour de l’Afrique.

*Cléopâtre VII : dernière souveraine d’Égypte, fille de Ptolémée XII d’origine grecque. Elle fut d’abord mariée à son frère Ptolémée XIII puis à son autre frère Ptolémée XIV avant de devenir la compagne de Jules César puis de Marc-Antoine. Après la défaite navale d’Actium, elle se suicida le 12 août -30. Les Romains annexèrent alors l’Égypte. Cette Cléopâtre, descendante de Grecs, pharaonne d’Égypte et compagne de 2 romains célèbre (elle fut même la mère d’un fils de César) est un symbole qui associe les mondes égyptien, grec et romain !

 

II) capitales successives des pharaons :

*Memphis vers -3000

*Héliopolis vers -2220

*Thèbes vers -2060

*Licht vers -1990

*Avaris vers -1785 après l’invasion des Hyksos

*Thèbes vers 1580 après la victoire d’Ahmosis (premier pharaon de la dix-huitième dynastie) qui chassa les Hyksos.

*Akhet-Aton vers -1372

*Thèbes vers -1354

*Tanis vers -1070

*Thèbes vers -715

*Alexandrie -331

 

III) les principales invasions de l’Égypte antique :

*-1785 : les Hyksos

*-672 : les Assyriens

*-525 : les Perses

*-331 : les Grecs (Alexandre)

*-31 : les Romains

*639 : conquête arabe

 

On trouvera en illustration la représentation de Manéthon prêtre égyptien du troisième siècle avant notre ère et à qui l’on doit la reconstitution de la liste des pharaons depuis la première dynastie.

J.D. 2 octobre 2022

 

 

 

 

l'Egypte antique
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2022 6 01 /10 /octobre /2022 14:00

Égypte antique N°735

 

I) Pharaons les plus connus

*Narmer : roi du sud qui unifia l’Égypte vers -3000

*Djoser (ou Djeser) : IIIe dynastie ; régna de -2691 à -2625. C’est pour lui qu’Imhotep fit construire la pyramide à degrés de Saqqarah, plus ancien monument en pierres conservé au monde.

*Khéops : IVe dynastie, aurait régné 25 années autour des années -2600. C’est pour lui qu’a été construite la plus grande pyramide du plateau de Gizeh.

*Khéphren : règne de -2518 à -2492 ; a lui aussi sa pyramide et la tête du Sphinx est la sienne.

*Pépi II : pharaon de la sixième dynastie ; aurait eu le règne le plus long de l’histoire de -2246 à -2152

*Hatchepsout : première femme à devenir pharaon(e) de -1479 à – 1457 (XVIIIe dynastie)

*Thoutmosis III : pharaon conquérant de -1457 à -1425 ; étendit les frontières de l’Égypte jusqu’à l’Euphrate.

*Aménophis IV : pharaon de la dix-huitième dynastie ; régna vers 1355/1337. institua un culte monothéiste et prit le nom d’Akhenaton. Eut la célèbre Néfertiti pour épouse . Le buste de Nefertiti fut retrouvé le 6 décembre 1912 à Tell-el-Amarna où Amenophis IV avait sa capitale.

*Toutânkhamon : d’abord appelé Toutânkhaton à la cour d’Aménophis IV, il changea son nom, lorsque les prêtres le récupérèrent pour la religion d’Amon. Il régna de -1333 à -1324. Sa tombe fut découverte le 4 novembre 1922 par Howard Carter et lord Carnavon. Une réplique de son tombeau a été inaugurée en Égypte le 30 avril 2014 à l’emplacement où Carter avait son logement.

*Ramsès II : XIXe dynastie, régna de -1314 à – 1236. Est célèbre pour sa victoire sur les Hittites en 1299 (à Qadesh sur l’Oronte en Syrie) et pour la construction des temples d’Abou Simbel. Sa momie arriva en France le 26 septembre 1976 pour traitement de conservation avant retour en Égypte. C’est probablement durant le règne de Ramsès II que se situe l’histoire de Moïse

*Nekao II : pharaon de la XXVIe dynastie ; règne de -610 à -595 ; a lancé la construction du canal reliant le Nil à la mer Rouge ainsi qu’une expédition maritime qui a fait le tour de l’Afrique.

*Cléopâtre VII : dernière souveraine d’Égypte, fille de Ptolémée XII d’origine grecque. Elle fut d’abord mariée à son frère Ptolémée XIII puis à son frère Ptolémée XIV avant de devenir la compagne de Jules César puis de Marc-Antoine. Après la défaite navale d’Actium, elle se suicida le 12 août -30. Les Romains annexèrent alors l’Égypte. Cette Cléopâtre, descendante de Grecs, pharaonne d’Égypte fut la compagne de 2 romains célèbres et même la mère d’un fils de Jules César : quel symbole !

 

 

 

 

II) Capitales successives des pharaons

 

 

*Memphis vers-3000

*Heliopolis vers -2220

*Thèbes vers -2060

*Licht vers -1990

*Avaris vers -1785 après l’invasion des Hyksos

*Thèbes vers 1580 après la victoire d’Ahmosis (premier pharaon de la dixhuitième dynastie) qui chassa les Hyksos

*Akhet-Aton vers -1372

* Thèbes vers -1354

*Tanis vers -1070

*Thèbes vers -715

*Alexandrie -331

 

III) Les principales invasions de l’Égypte antique

 

*-1785 : les Hyksos

*-672 : les Assyriens

*-525 : les Perses

*-331 : les Grecs (Alexandre)

*-31 : les Romains

*639 : conquête arabe

 

On trouvera en illustration, le portrait de Manéthon, prêtre égyptien du second siècle avant notre ère et à qui l’on doit la chronologie des pharaons depuis la première dynastie.

 

J.D. 1er octobre 2022

 

 

L'Egypte antique N°735
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2022 5 16 /09 /septembre /2022 10:38

L’Historien N° 734

 

Dans la préface au texte consacré à Isabel de Bavière (publié en 1835), Alexandre Dumas a des considérations intéressantes sur les historiens et que voici :

« Un des privilèges les plus magnifiques de l’historien, ce roi du passé, c’est de n’avoir, lorsqu’il parcourt son empire, qu’à toucher de sa plume les ruines et les cadavres pour rebâtir les palais et ressusciter les hommes ; à sa voix comme à celle de Dieu, les ossements épars se rejoignent, des chairs vivantes les recouvrent, des costumes brillants les revêtent, et dans cette Josaphat immense où trois mille siècles conduisent leurs enfants, il n’y a qu’à choisir les élus de son caprice et qu’à les appeler par leurs noms pour qu’à l’instant même ceux-là soulèvent avec leur front la pierre de leur tombe , écartent de la main les plis de leur linceul et répondent comme Lazare au Christ : Me voilà, Seigneur, que voulez-vous de moi ?

Il est vrai qu’il faut un pas ferme pour descendre dans les profondeurs de l’histoire, une voix impérieuse pour interroger les fantômes, une main qui ne tremble pas pour écrire les paroles qu’ils vous dictent. Les trépassés ont parfois des secrets terribles que le fossoyeur a scellés avec eux dans leurs tombes. Les cheveux de Dante blanchirent au récit du comte Ugolin, et ses yeux en gardèrent un regard si sombre, ses joues une pâleur si mortelle, que lorsque Virgile l’eut ramené à la surface de la terre, les femmes de Florence devinant d’où venait l’étrange voyageur, le montraient à leurs fils en disant : Voyez-vous cet homme qui passe si grave et si triste, il est descendu dans l’enfer. »

 

commentaires : le comte Ugolin (Ugolino della Gherardesca pour les Italiens) naquit à Pise en 1220. Il vécut dans le contexte de la guerre entre les partisans de la papauté (les Guelfes) et ceux de l’empereur du Saint Empire (les Gibelins). D’abord Gibelin, Ugolin passa aux Guelfes. Mais les Gibelins finirent par l’emporter à Pise et Ugolin fut accusé de trahison notamment lors d’une bataille navale entre Gênes et Pise (bataille de la Meloria au large de Livourne le 6 août 1284 où Gênes l’emporta ce qui entraîna le début du déclin de Pise qui passa sous le contrôle de Florence en 1406).

Ugolin fut condamné à mourir de faim et enfermé avec 4 de ses descendants dans une tour de Pise qui aujourd’hui s’appelle tour de la Gherardesca ou tour de l’horloge mais qui au temps d’Ugolin s’appelait Torre del Gualandi ou Torre della Muda. Elle se trouve place des chevaliers (piazza dei Cavalieri). Voir en illustration dans son état actuel (à ne pas confondre avec la célèbre tour penchée).

On retrouve l’histoire d’Ugolin au chant XXXIII de l’Enfer de la Divine Comédie de Dante (composée au début qu quatorzième siècle d’abord sous le titre de « Commedia » puis de « Divina commedia » à partir de 1555) et le texte de Dante laisse penser que Ugolin mangea ses enfants avant de mourir lui-même de faim en 1289.

Cette histoire inspira des artistes et plusieurs films (1908, 1911, 1949, 2019).

J.D. 16 septembre 2022

L'Historien N°734
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2022 7 04 /09 /septembre /2022 09:29

Jeu de cartes N° 733

(dans « Isabel de Bavière », chapitre IX d’Alexandre Dumas 1835)

 

 

 

« Cependant le roi était en voie de guérison (Il s’agit de Charles VI)… Une des choses qui avaient le plus contribué à le distraire de sa mélancolie, c’était une invention nouvelle d’un peintre nommé Jacquemin Gringonneur, et qui demeurait dans la rue de la Verrerie… Jacquemin vint avec un jeu de cartes.
Le roi prit grand plaisir à ces peintures… mais il s’en amusa bien davantage lorsqu’il apprit que chacune de ces figures avait une signification, et pouvait remplir un rôle
dans un jeu allégorique, image de la guerre et du gouvernement. Jacquemin lui apprit que l’as devait avoir la primauté sur toutes les autres cartes et même sur les rois, parce que son nom était tiré d’un mot latin qui signifie argent ; or, chacun sait que l’argent est le nerf de la guerre. Voilà pourquoi lorsqu’un roi n’a pas d’as il est si faible qu'il peut être battu par un valet qui en a. Il lui dit que le trèfle, cette herbe de nos prairies, avait pour but de rappeler à celui qui le coupait, qu’un général ne doit jamais asseoir son camp dans un lieu où le fourrage peut manquer à son armée. Quant aux piques , il n’était pas difficile de deviner qu’ils désignaient les hallebardes que portaient à cette époque les fantassins ; et les carreaux, les fers dont on armait le bout de ces traits qu’on appelait viretons et qu’on lançait avec une arbalète. De leur côté, les cœurs étaient évidemment l’emblème du courage des capitaines et des soldats. D’ailleurs les quatre noms donnés aux quatre rois, David, Alexandre, César et Charlemagne, prouvaient que, quelque nombreuses et braves que soient les troupes, il faut encore, si l’on veut être sûr de la victoire, mettre à leur tête des chefs prudents, courageux et expérimentés. Mais comme à de braves généraux il faut de braves aides-de-camp, on leur avait choisi pour valets, parmi les anciens, Lancelot et Ogier, qui étaient des pairs de Charlemagne, et parmi les modernes, Renaud (Renaud châtelain de Coucy) et Hector (Hector de Galard). Comme ce titre de valet n’avait rien que d’honorable, et que les plus grands seigneurs le portaient jusqu’à ce qu’ils eussent été faits chevaliers, les susdits valets représentaient les nobles et avaient sous leurs ordres les dix, les neufs, les huit et les sept, qui n’étaient rien autre chose que les soldats et les hommes des communes.
Quant aux dames, ce ne fut que sous le règne suivant qu’elles furent baptisées ; Argine, dame de trèfle, dont le nom est l’anagramme de regina, désigna la reine Marie d’Anjou, femme de Charles VII ; la belle Rachel, dame de carreau, n’était autre qu’Agnès Sorel ; la pucelle d’Orléans se fit reconnaître sous le nom de la chaste et guerrière Pallas ; enfin, Isabel de Bavière, se trahissant par son titre de dame de cœur, ressuscita sous le nom de l’Impératrice Judith, femme de Louis-le-Débonnaire, qu’il ne faut pas confondre, sous peine de commettre une grave erreur, avec la prude Judith qui coupa la tête d’Holopherne. »

 

Nota : Isabel de Bavière, plus connue sous le nom d’Isabeau de Bavière, naquit à Munich vers 1370, fille d’Etienne III duc de Bavière et de Taddea Visconti (de Milan).

Elle épousa Charles VI (1368/1422, roi de France depuis le 16 septembre 1380) le 17 juillet 1385 et fut couronnée reine de France à Notre-Dame de Paris le 23 août 1389. Son règne se déroula durant la guerre de Cent Ans (1337/1453), après l’épidémie de peste noire qui ravagea la population (1346/1352), tandis que Charles VI commença à perdre la raison à compter d’août 1392 et alors que Louis d’Orléans (frère du roi) était assassiné le 23 novembre 1407 et que Jean sans Peur duc de Bourgogne était lui aussi assassiné le 10 septembre 1419 ; ce qui déclencha la guerre entre Armagnacs et Bourguignons, sans pour autant arrêter la guerre entre Anglais et Français !

Elle mourut le 24 septembre 1435 et fut inhumée en la basilique saint Denis.

On trouvera en illustration un tableau montrant Christine de Pizan remettant à la reine son livre « La cité des Dames ».

J.D. 4 septembre 2022

 

 

 

Jeu de cartes N°733
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 10:49

La légion romaine N°732

 

1 légion = 10 cohortes = 6.000 hommes commandés par 6 tribuns

mil itaires

1 cohorte = 3 manipules = 600 hommes

1 manipule = 2 centuries = 200 hommes

1 centurie = cent hommes commandés par un centurion

 

à la légion furent adjoints :

*une cavalerie légionnaire de 10 turmes de 3 décuries soit 300 cavaliers

*puis une légion auxiliaire composée de recrues prises dans les territoires conquis

 

 

l’engagement dans le légion était pour 20 ans. Les légionnaires recevaient une solde et un pécule à la fin de leur service, quelques fois des attributions de terre.

L’étape de déplacement était de 25 kms avec 40 kgs de bagages (dont provisions, armes, outils…)

à chaque étape, le camp était construit selon une disposition immuable.

Pour permettre le déplacement rapide des légions, un réseau de voies fut construit ; en tout 90.000 kms de routes romaines. La plus ancienne de ces voies romaines fut la route qui reliait Rome à Brindisi au sud de l’Adriatique. Aujourd’hui, elle est appelée la « via Appia Antica ». Elle fut commencée en l’an 312 avant Jésus-Christ. C’est le long de cette route que furent crucifiés, en 71 avant Jésus-Christ, quelques 6000 esclaves qui avaient rejoint Spartacus. Le long de la même route se trouvent des catacombes ainsi que le tombeau de Romulus.

Auguste, le premier empereur (de -27 à +14) avait fixé les limites de l’empire au Sahara au sud, à l’Atlantique à l’ouest, au Rhin et au Danube à l’est et au nord. Pour les Romains, tout ce qui se trouvait à l’est du Rhin et au nord du Danube, était considéré comme espace barbare ; ce fut d’ailleurs de cet espace que vinrent toutes les invasions.

Trajan (empereur de 98 à 117) étendit le domaine de Rome au-delà du Danube mais son successeur (Hadrien empereur de 117 à 138) ramena l’empire aux limites d’Auguste.

Pour protéger l’empire, à partir de l’an 155, les Romains fortifièrent leurs frontières par une sorte de muraille de Chine ou de ligne Maginot qui fut appelé le « limes ». Il s’étendit sur environ 5.000 kms.

Des portions visibles encore en Allemagne furent classées au patrimoine Unesco en 2008 tandis que des restes du mur d’Hadrien (qui s’étendait sur 118 kms en Grande-Bretagne) furent classés en 1987 et les restes du mur d’Antonin (qui s’étendait sur 60 kms en Grande-Bretagne) furent classés en 2005.

Des légions furent cantonnées près des frontières. Ainsi, au troisième siècle, on comptait : 4 légions à la frontière du Rhin, 12 à celle du Danube, 10 au Proche-Orient, 1 en Egypte, 1 en Afrique, 3 en Bretagne (actuelle Grande-Bretagne), 1 en Italie et une en Tarraconaise (ancienne province romaine qui occupait une partie de la péninsule ibérique).

Cela n’empêcha pas les invasions ; on note spécialement que le 31 décembre de l’an 406, le Rhin étant gelé, des hordes venues de Germanie (estimées à 400.000) envahirent l’empire qui alla de pire en pire et prit fin pour sa partie occidentale en septembre de l’an 476.

On trouvera en illustration une catapulte romaine (engin de siège)

J.D. 7 juillet 2022

 

 

La légion romaine N°732
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2022 1 04 /07 /juillet /2022 12:35

La chapelle Sixtine N°731

 

La chapelle Sixtine se trouve au Vatican, au nord de Saint Pierre ; elle fut construite, comme chapelle du palais pontifical entre 1477 et 1480 à l’initiative du pape Sixte IV ; d’où le nom de cette chapelle.

Elle reprend exactement les dimensions du temple de Salomon telles qu’elles sont indiquées dans l’Ancien Testament de la bible chrétienne (au premier livre des Rois) ; soit 60 coudées de long, vingt de large et 25 de haut ou : 40,23 mètres de long, 13,41 de large et 20,70 de haut. En rappelant au passage que c’est vers l’an 1003 avant Jésus-Christ que David (père de Salomon) s’empara de Jérusalem et en fit la capitale des Hébreux et que c’est vers l’an -950 que fut construit le premier temple de Salomon.

C’est dans cette chapelle Sixtine que se réunissent les conclaves pour l’élection du pape.

Trois papes successifs (Jules II, Clément VII et Paul III) firent appel à Michel-Ange pour la décoration et ce sont surtout :

*les œuvres de Michel-Ange qui ont rendu la Chapelle Sixtine célèbre, notamment les fresques de la voûte (800 m² peints entre 1508 et 1512) qui illustrent la Genèse ; et la fresque du Jugement Dernier (1535/1541) : 200 m² sur le mur ouest. Certains auteurs mettent ce thème en rapport avec le sac de Rome par les troupes de Charles Quint en 1527.

Ces fresques et peintures furent restaurées à partir de 1980 avec une ouverture définitive au public le 11 décembre 1999. Le coût de la restauration dépasse 4 millions de dollars principalement financés par une chaîne de télévision japonaise. Les peintures de la Sixtine sont donc, actuellement, dans un état de splendeur que peu d’humains auront eu l’occasion d’admirer !

*les tentures réalisées à Bruxelles (entre 1517 et 1521) à partir des cartons de Raphaël (de 1515, 1516) dites « des Actes des Apôtres » (spécialement consacrées aux vies de Pierre et Paul) qui furent exposées à la chapelle Sixtine en février 2020 (17 chefs d’œuvre de 5 mètres de long sur 4 de large) ; pour le cinq centième anniversaire de la mort de Raffaello Sanzio dit Raphaël, né le 6 avril 1483 et décédé le 6 avril 1520. En venant de Bruxelles, les tentures furent d’abord exposées dans la chapelle Sixtine mais pour peu de temps car elles furent dispersées lors du sac de Rome de 1527 et récupérées ensuite au fil du temps.

Signalons qu’à Lyon au Palais de la Bourse (place de la Bourse), se tient du 5 juillet au 21 août 2022 une exposition consacrée aux œuvres de Michel-Ange à la chapelle Sixtine.

On trouvera en illustration un tableau de Michel-Ange au plafond de la chapelle Sixtine représentant la création d’Adam (emprunt au net).

J.D. 4 juillet 2022

La chapelle Sixtine N°731
Partager cet article
Repost0
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 13:44

Rome, principaux sites et monuments N°731

 

I) La Rome antique :

*lido di Enea (sur la côte à une quarantaine de kms au sud de Rome ; où, selon la légende, auraient débarqués les Troyens ancêtres des Romains.)

*le mont Palatin (première installation humaine sur le site de Rome, au huitième siècle avant J.C.)

*les forums, la Curie, la tribune aux harangues ou rostres

*le Colisée

*le Capitole

*Arcs (de Janus, d’Auguste, de Constantin, de Titus...)

*le Pantheon

*le grand cirque

*la colonne Trajane

*le château Saint-Ange (mausolée d’Hadrien)

*les thermes (de Caracalla...)

*la villa d’Hadrien à Tivoli

*temples divers

*la bouche de la Vérité

*la roche tarpéienne

*la pyramide de Caius Cestius

*la prison Mamertine

*la via Appia

*Ostia antica

 

II) la Rome chrétienne :

*Saint Pierre, Sainte Marie Majeure, Saint Jean de Latran, St Paul hors les murs ….

*le Passetto

*les catacombes

 

III) la Rome de la Renaissance :

*chapelle Sixtine et musées du Vatican

*villa d’Este à Tivoli

*places (dont place du Capitole, place d’Espagne et escalier de la Trinité-des-Monts)

*Santa Maria del Popolo

*Santa Maria sopra Minerva

*Villa Giulia (musée national étrusque), à l’intérieur du domaine de la Villa Borghèse

*palais Farnèse, palais Bonaparte, palazzo Venezia et palais divers

 

IV la Rome baroque :

*place Saint Pierre et baldaquin de Saint Pierre

*fontaines (de Trevi, des 4 Fleuves…)

 

V) divers :

*île Tibérine

*la porta Pia

*Monument à Victor Emmanuel II (Vittoriano)

*châteaux romains

 

on trouvera en illustration, les portes (en bronze), de la basilique de Saint Jean de Latran depuis 1656. Dans l’antiquité, ces portes furent celles de la curie où se réunissait le Sénat romain.

J.D. 24 juin 2022

 

 

Rome, principaux sites et monuments N°731
Partager cet article
Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 09:46

Lausanne et le Léman N°730

*Le Léman est un lac franco-suisse en forme de croissant de 580 km² de superficie (soit 13 fois le lac du Bourget). La rive nord et les extrémités sont suisses, la rive sud majoritairement française.

Sa plus grande longueur est de 72 kms, sa plus grande largeur de 13 kms et sa profondeur maxi de 310 mètres. Le Rhône est son principal affluent qui entre par l’extrémité orientale et en sort à Genève c’est-à-dire du côté occidental, où il reçoit le renfort de l’Arve. Au fil des millénaires, les alluvions du Rhône comblent lentement le lac mais ce n’est pas à l’échelle de temps de nos vies humaines.

*Le site de Lausanne est situé sur la rive nord du lac ; Il est réputé peuplé depuis 6000 ans avant Jésus-Christ. En l’an -15, les Romains dénommèrent le site Lousouna.

*Le site fut valorisé : au Moyen-Age par le passage de la via Francigena (voie de pèlerinage de Canterbury à Rome) ; en 1906 par l’ouverture du tunnel du Simplon (liaison entre la Suisse et l’Italie) et en 1954 par l’ouverture de l’autoroute Genève-Lausanne.

*Aujourd’hui la ville est la capitale du canton francophone de Vaud.

Ce canton fut occupé par les Bernois de 1536 à 1803. En 1723, les francophones se soulevèrent contre les Bernois. Abraham Davel chef du soulèvement (dit major Davel) fut décapité le 24 avril 1723 !

*Dans ses limites communales, Lausanne a environ 140.000 habitants et 434.000 en termes d’agglomération. C’est une ville universitaire (avec 7 facultés et l’école polytechnique fédérale de Lausanne), culturelle (25 musées) et « olympique » puisque le CIO y a son siège depuis 1915 et qu’un musée de l’olympisme y fut inauguré à Ouchy le 23 juin 1993.

*Ouchy est le front de lac de Lausanne à 374 mètres d’altitude tandis que le centre ville est à 495 mètres et le point culminant de la ville à 643 mètres (au Signal avec une table d’orientation et une vue sur tout le secteur y compris le lac). Un funiculaire a relié Ouchy à Lausanne en 1877. Il a été remplacé par un chemin de fer à crémaillère appelé « métro » en 1959. Il y a des liaisons toutes les 8 minutes.

*D’Ouchy partent des liaisons régulières par bateaux pour Evian, Thonon, Genève... ainsi que des excursions pour découvrir le lac. Le lac de Neuchâtel est à une trentaine de kms au nord de Lausanne.

*Au centre de Lausanne, outre la cathédrale (des XIIe et XIIIe siècles, avec une tour : 232 marches), et les musées, les principales curiosités sont : le château Saint-Maire du XVe siècle (siège aujourd’hui du gouvernement cantonal ; devant l’entrée du château se trouve la statue du major Davel) ; la place de la Palud avec sa fontaine de la justice, inaugurée en 1585 et son horloge inaugurée le 25 avril 1964 où défilent des personnages historiques (en lien avec le soulèvement de 1723) ; sans oublier la tour de Sauvabelin et son double escalier (un pour monter, l’autre pour descendre) haut de 149 marches, ni l’escalier du marché qui comporte 177 marches.

On trouvera en illustration la statue du major Davel, Vaudois décapité par les Bernois.

J.D. 7 mai 2022

major Davel

major Davel

Partager cet article
Repost0